Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 20:02

La Société briécoise d'abattage (SBA), 70 salariés à Briec, vise la création de 50 emplois supplémentaires d'ici un an.

C'est une niche dans le domaine de l'agroalimentaire : SBA reçoit les coches (truies d'élevage en fin de reproduction) pour les transformer en saucissons et rillettes... Pour les Briécois, l'usine située à deux pas de la voie express, continue de s'appeler l'abattoir Brévial. Mais, depuis sa création en 1981 par Henri Delava, l'entreprise familiale a connu des fortunes diverses. À commencer par sa reprise par le groupe Terrena en 2009 et, l'an passé, une situation très tendue : une procédure d'alerte avait été ouverte auprès du tribunal de commerce par les représentants du personnel.

« Un bol d'air pour l'agroalimentaire »

À l'époque, l'abattoir du Pays glazik voyait des milliers d'animaux partir pour l'Allemagne à des tarifs d'abattage plus avantageux pour les fournisseurs. Approché par la SVA Jean-Rozé (Société vitréenne d'abattage), Franck Delava, qui a succédé à son père comme responsable du site, explique : « Depuis le 1er juin, SVA est majoritaire à 51 % dans le capital et Terrena garde 49 % des parts. Pour nous, cette reprise est une bonne nouvelle. Nous allons investir dans l'abattoir et les ateliers de découpe. À terme, dans un an, nous visons 50 emplois supplémentaires qui s'ajouteront aux 70 salariés actuels. Dans un avenir proche, Briec traitera les coches qui sont actuellement abattues à Trémorel (22) ».

Ce jeudi matin, Jean-Luc Videlaine, préfet du Finistère sera présent à Briec pour saluer cette initiative, en compagnie de représentants du conseil général et des élus locaux. À commencer par Jean-Hubert Pétillon, président de la communauté de communes, qui savoure, « ce bol d'air pour l'agroalimentaire en général et pour l'économie du Pays glazik en particulier ».

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Unités de Production
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT