Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 20:05

De procès au tribunal correctionnel, d'audiences au conseil des prud'hommes il n'y aura pas.

Les Mousquetaires (Intermarché) ont mis fin à l'ensemble des procédures judiciaires lancées par les représentants du personnel de la Ronde des Fraîcheurs à Estillac contre les méthodes de gestion et d'encadrement de l'ancienne direction. Et pour éteindre l'ensemble de ces actions en justice, ce groupe de la grande distribution a payé rubis sur l'ongle les sommes demandées par la CGT syndicat plaignant au titre des dommages et intérêts.

Les sommes demandées, et versées par l'employeur, sont restées confidentielles. Au début de l'histoire, les salariés et leurs délégués avaient porté plainte pour la présence, constatée par huissier interposé, de caméras de surveillance installées dans des locaux où, en temps normal, tout employé a droit à la discrétion. De source syndicale, les éléments recueillis contre les agissements de ce passé, semble-t-il, révolu étaient incontestables.

Intermarché aurait ainsi cherché à éteindre l'incendie avant qu'il ne se propage à l'extérieur de cette entreprise spécialisée dans la fabrication de pâtisseries fraîches. L'eau a coulé sous les ponts. Des changements sont intervenus au sein de l'organigramme de cette entreprise d'une centaine de salariés, entreprise secouée par deux mouvements de grève durs en 2011 et 2013, sur fond de négociations salariales et d'incompréhension entre les partenaires sociaux. Selon l'actuelle direction, une page a été tournée.

Ronde des Fraîcheurs à Estillac : un chèque des Mousquetaires vient clore l'affaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Pole industriel
commenter cet article

commentaires

Jean-jo 19/06/2014 22:34

Pour l’information de chacun : Les employés ont droit au respect de leur vie privée au travail.
C’est pourquoi, l’employeur n’a pas le droit de mettre un système de vidéo surveillance pour filmer les employés sur leur poste de travail, sauf dans certains cas particuliers (entrepôt où sont stockés des biens de grande valeur ; caisse mais attention les caméras doivent viser la caisse et non la caissière), histoire de trouver des fautes graves . Des caméras peuvent être mises pour prévenir le vol ou des dégradations à certains endroits spécifique (appareils distributeurs par exemple).
Les caméras ne doivent pas être dans les endroits destinés au repos des salariés, ou bien sûr dans les toilettes. Les employeurs ne peuvent pas en mettre pour filmer les locaux, ou l’accès au locaux, des syndicats ou des représentants du personnel.
Enfin l’employeur ne peut pas se dispenser de consulter la représentation du personnel et d’informer le personnel, la CNIL, et la préfecture.

Histoire de la CGT