Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 13:59

Au bord du gouffre, les abattoirs Gad de Josselin (56) pourraient être rachetés par Intermarché. Des négociations seraient en cours entre la Cecab, propriétaire du site, et l'enseigne de la grande distribution. Sous l'oeil de l'État.

Difficile de savoir ce qui se trame du côté de Josselin. Alors que la Cecab, propriétaire de l'usine Gad, se refuse à tout commentaire depuis des mois, les pouvoirs publics sont également très discrets sur les tractations qui se jouent en coulisses sur le devenir de l'abattoir de porcs. Une certitude, il perd énormément d'argent. Raison évoquée ? L'embargo russe sur les importations de viande porcine. Les difficultés sont telles, qu'un dépôt de bilan était même pressenti à la fin du mois de juin. Mais la procédure judiciaire a finalement été évitée. Le temps qu'une solution de sauvetage de l'entreprise puisse être finalisée ? Possible.

Discussions avec la SVA

En tout cas, selon nos informations, des négociations seraient en cours entre la Cecab et le groupe Intermarché. Via la SVA (Société vitréenne d'abattage) Jean Rozé, sa filiale qui possède une usine à La Guerche-de-Bretagne (35), l'enseigne de la grande distribution est sur les rangs pour le rachat de l'usine morbihannaise qui emploie près d'un millier de salariés (dont 350 en CDD ou en intérim). Soucieux d'éviter un deuxième drame social après les 889 suppressions d'emplois en octobre dernier chez Gad à Lampaul-Guimiliau (29), le gouvernement suit très attentivement ces tractations. En espérant qu'une issue favorable puisse être trouvée dans ce dossier très délicat pour lequel il y a urgence. Et qui est également observé de très près dans le Nord-Finistère, où un projet de réouverture du site de Lampaul-Guimiliau est porté par d'anciens cadres de l'usine. Baptisé Lampaul Agro, il envisage la création de 250 emplois. Mais il se heurte à la Cecab, propriétaire des lieux, qui refuse de céder les clés.

Système U à la rescousse ?

Si Intermarché n'est a priori pas défavorable à la réouverture de l'abattoir léonard, son rachat de Gad Josselin, s'il se finalise, ne serait pas sans incidence pour le dossier Lampaul Agro dans lequel l'enseigne des Mousquetaires apparaît comme le client principal. Car en devenant propriétaire du site morbihannais, on imagine aisément qu'Intermarché cesserait son partenariat avec l'usine de Lampaul-Guimiliau. Pour favoriser, en toute logique, son approvisionnement par l'abattoir morbihannais. Pour la réussite de Lampaul Agro, un tel scénario ne serait donc pas forcément une bonne nouvelle. Sauf à ce que cette éventuelle perte puisse être palliée. La solution pourrait alors venir de Système U, dont le partenariat avec le projet des anciens cadres se limite pour l'instant au Finistère. Un élargissement au niveau régional, voire national, permettrait au dossier nord-finistérien de conserver sa crédibilité. Et d'avoir encore un espoir d'aboutir.

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Unités de Production
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT