Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 10:09

L’abattoir breton emploie un millier de salariés. Intermarché reste un possible repreneur.

Le couperet est tombé. La direction de la SAS Gad va solliciter auprès du tribunal de commerce de Rennes l’arrêt du plan de continuation et la mise en liquidation judiciaire de l’abattoir, si possible d’ici à la fin du mois d’août. L’information, qui émane du syndicat CFDT, est officieusement confirmée par la direction de l’entreprise de transformation porcine.

Le plan de continuation de la SAS Gad n’aura pas tenu plus de sept mois. Décidé en février par les juges du tribunal de commerce de Rennes, à la suite du placement en redressement judiciaire de la société, il devait sauver son site d’abattage de porcs, situé à Josselin (Morbihan), quand celui de Lampaul-Guimiliau (Finistère) était définitivement fermé, laissant sans emploi 890 salariés. Au cours d’un comité central d’entreprise extraordinaire qui s’est tenu en milieu de semaine dernière, la direction générale de la SAS Gad a informé les délégués du personnel de la situation économique très tendue de l’entreprise, qui ne peut faire face aux engagements financiers du plan de continuation. D’après le communiqué de la CFDT, Gad n’a pas d’autre choix que celui de la liquidation judiciaire. Selon le syndicat, l’abattoir de porcs est confronté à une échéance de 4,5 millions d’euros, qu’il ne pourra pas honorer en octobre prochain. Inquiets, environ 200 des 1.000 salariés de Gad ont manifesté samedi à Lorient dans le cadre du Festival Interceltique.

Combien de salariés Intermarché conservera-t-il ?

Le personnel espère que les discussions entamées en juillet entre Gad et le groupement Intermarché vont aboutir rapidement afin de sauver tout ou partie des activités de l’usine de Josselin. SVA Jean Rozé, la filiale de transformation des viandes d’Intermarché, a déposé le mois dernier une offre de reprise du site de Josselin qui pourrait compléter les activités de son autre abattoir de porcs, situé en Ille-et-Vilaine, et désormais à saturation. Dominique Langlois, le directeur général de SVA Jean Rozé, a précisé aux « Echos » qu’il n’était cependant pas question que son entreprise s’inscrive dans le plan de continuation. La liquidation judiciaire de la SAS Gad pourrait avoir pour avantage de clarifier la situation, le repreneur ne s’intéressant qu’aux actifs de l’abattoir.

Des pertes de plus de 13 millions d’euros

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Pole industriel
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT