Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 21:08

Le gouvernement veut raccourcir la durée des contrats qui lient les magasins indépendants aux grandes enseignes. Les Mousquetaires craignent que cela n'aboutisse à faire monter les prix.

Entretien

 

Intermarché est vent debout contre le projet de « loi Lefebvre » qui affirme pourtant défendre les consommateurs ?

Ce projet de loi repose sur des constats faux ou approximatifs, et sur l'idée bizarre qu'il faudrait libérer les distributeurs franchisés indépendants. Parce qu'ils seraient enchaînés ? Paradoxalement, le texte de Lefebvre aboutirait sous couvert de défense des consommateurs à plus de distorsion de concurrence, plus de concentration, plus de renchérissement des prix, en affaiblissant la distribution la plus dynamique.

 

La mesure principale est de ramener la durée des franchises à dix ans. Est-ce donc si nocif ?

Cette mesure centrale et quelques autres insidieuses vont fausser la concurrence. Première anomalie : seule la distribution alimentaire est ciblée, alors que c'est précisément un secteur ultra-concurrentiel. Deuxième bizarrerie : on traite de la même façon les franchisés des groupes intégrés comme Carrefour, qui n'ont aucune voix au chapitre, et nos indépendants qui ont leur destin en mains et participent en direct à la définition de la stratégie du groupe.

 

Qu'est-ce qui se passe si on les prive d'un engagement contractuel long, de l'ordre de quinze ans ? Primo : un emprunt bancaire pour reprendre un fonds, c'est entre douze et vingts ans. À dix ans ou moins de contrat, les banquiers ne suivront plus. Secundo : Intermarché a en propre soixante usines de fabrication et quarante bases logistiques. Eh bien, ce réseau qui fait travailler 9 000 personnes, exige lui aussi de la visibilité dans l'investissement et dans le temps. Il sera donc gravement déstabilisé.

 

Mais c'est légitime que les gouvernants défendent le consommateur et les prix bas...

Sauf qu'ils oublient que 60 % des ventes alimentaires sont tenues, en France, par des groupes intégrés sur qui le projet de loi n'a pas de prise. Et puis, regardons les choses en face. Les enseignes systématiquement les moins chères dans les panels sont les trois groupes indépendants : Intermarché, Leclerc, Système U. Alors, pourquoi déstabiliser les indépendants ? Pour dynamiser la concurrence en France ? Mais on a vérifié : avec l'Italie, la France est le pays d'Europe occidentale où la distribution est la moins concentrée.

 

Seriez-vous prêt à une action commune avec Leclerc et Système U contre le projet gouvernemental ?

 

Ouest france - samedi 25 juin 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Actualités Intermarché
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT