Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 13:52

Incendie de Capitaine Houat. Un coup dur pour l'activité économique du port

Un incendie a ravagé lundi soir les locaux de l'entreprise Capitaine Houat installé sur le port de Lorient. Si ce sinistre n'a fait aucune victime, il frappe en plein coeur l'activité économique de la ville.

 

Capitaine Houat fait partie du groupe des Mousquetaire d'Intermarché. C'est la plus grosse entreprise de mareyage du port. Elle emploie 250 salariés qui transforment le poisson frais -pêché notamment par l'armement du groupe Scapêche- en filets et darne.
 
"On rebondira et puis c'est tout"
L'entreprise fabrique des produits prêts à consommer, des brochettes, et autres barquettes de poisson. Elle assure le filetage et le conditionnement annuels de 11.000 tonnes de poisson. Elle cuit 5.000 tonnes de crevettes par an dans ses ateliers. Autant dire que cet incendie est un énorme coup dur pour l'activité économique du port de pêche, qui fait vivre 3.000 personnes. «C'est un constat terrible pour le port»,» commentait hier Yves Guirriec, directeur de la Compagnie d'Exploitation du Port (CEP), gestionnaire de Keroman. «L'essentiel c'est qu'il n'y ait pas eu de pertes humaines. Capitaine Houat est le premier transformateur du port et un acteur essentiel de Keroman. C'est un coup dur énorme. Mais on en a vu d'autres. Il faut que la communauté portuaire se serre les coudes. On rebondira et puis c'est tout», concluait-il rageur !

"Un coup très dur pour l'activité portuaire"
Jean-Francis Treffel, sous-préfet de Lorient et Norbert Métairie, président de la communauté d'agglomération étaient sur place. «C'est un coup très dur pour l'activité portuaire. Dès que l'inventaire des dégâts sera réalisé, les services de Cap l'Orient vont étudier les possibilités de relocalisation de l'activité de l'entreprise», a déclaré Norbert Métairie, impressionné par la violence de l'incendie.

Chômage technique pour 250 salariés ?
Pour Intermarché, 2011 restera une année noire. Fin janvier la Scapêche, l'armement du groupement perdait le Jack Abry II, un chalutier de 44 mètres et un des fleurons de sa flotte. C'est maintenant au tour du mareyage. Les 250 salariés de l'entreprise vont probablement devoir être placés en chômage technique. Une lueur d'optimiste dans cet océan de fumée noire: Le groupement avait en projet la construction d'une nouvelle usine, en lieu et place de l'ancienne glacière. Les locaux incendiés étaient devenus trop petits et obsolètes. Gageons que ce dramatique incendie accélérera le processus.

 

Le télégramme - 9 août 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Unités de Production
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT