« Le groupe compte 38 bases en France. Leur moyenne d’âge est de 27 ans », indiquent Stéphane Mouton, adhérent au groupe et responsable chargé du service immobilier-amont, et Bénédicte Guilleux, responsable chargée du service immobilier-amont. Le site d’Argentré-du-Plessis existe depuis 1973 ; celui du Grand-Fougeray date de 1988. « Nous sommes dans un programme de revitalisation des deux sites, poursuivent-ils. Globalement, il y aura un solde positif d’emplois. »

Qu’en est-il en pays de Vitré ?

Depuis bientôt un an, le groupe Intermarché prospecte pour acquérir un terrain de 25 hectares. Objectif : y implanter une nouvelle plateforme logistique pour « répondre au mieux à nos nouveaux besoins commerciaux et économiques », précisent-ils.

 

Un ensemble de 25 hectares a donc été trouvé dans le parc d’activités de La Huperie, à Erbrée, à quelques kilomètres de la base actuelle d’Argentré… et surtout à proximité de l’axe Rennes-Paris. Un atout que soulignent les représentants du groupe Intermarché et Vitré communauté. Les élus communautaires, réunis ce vendredi soir en conseil, auront d’ailleurs à se prononcer sur la cession de ce terrain. « Nous avons depuis longtemps un attachement affectif avec le groupe Intermarché, rappelle Pierre Méhaignerie, président de Vitré communauté. Ce projet va permettre de maintenir voire d’augmenter les emplois sur le territoire et de sécuriser les salariés. »

Cette nouvelle plateforme, de 74 000 m², remplacera la base d’Argentré. Le groupe Intermarché est prêt à investir 50 millions d’euros dans ce projet. La future base sera composée d’un pôle « sec » (comme la base actuelle d’Argentré) et d’un pôle « frais et gel » (aujourd’hui traitée au Grand Fougeray) et desservira le grand Ouest. Le groupe Intermarché envisage une exploitation de cette future base pour fin 2015, après douze à quatorze mois de travaux. « Et sous réserve que toutes les autorisations aient été obtenues », insistent, prudents, ses représentants. À terme, cette nouvelle plateforme pourrait employer environ 400 salariés.

Qu’en est-il au Grand-Fougeray ?

L’installation dans le parc d’activités des Quatre-Routes avait été rendue possible grâce à l’arrivée de la 2x2 voies, plaçant le site à distance égale de Rennes et Nantes. Pour l’avenir, le groupe Intermarché a choisi d’implanter ici une des quatre bases centrales en France. Elle couvrira une large zone grand Ouest, du Finistère à la Charente en passant par la région parisienne. Y seront stockés les produits des magasins Bricomarché, Vêtimarché ou Restaumarché. Il n’y aura donc plus d’alimentaire.

La construction de cette nouvelle base, située à quelques mètres de l’actuelle, en bordure de la RN137, devrait commencer dans les prochains mois, pour une mise en service prévue début 2015. 17 hectares sont d’ores et déjà réservés. Cette nouvelle entité devrait employer, dans un premier temps, près de 180 salariés. D’ici 2020, ce chiffre pourrait atteindre 300. La plupart des salariés actuels devraient intégrer la nouvelle base centrale. Aucun licenciement n’est a priori prévu. Les salariés non reclassés au Grand-Fougeray pourraient rejoindre le site du pays de Vitré. « La base actuelle devrait être maintenue jusquà louverture de la nouvelle entité début 2015 », assure Alain David, président de la communauté de communes du Grand-Fougeray.

 

Rose-Marie DUGUEN et Kate STENT
Ouest France -  Vendredi 24 mai 2013