Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 02:25

LA  CGT VOUS INFORME SUR LA SUITE

DE LA 1ère REUNION DU CCE SUR

LE  PLAN DE SAUVEGARDE DE L’EMPLOI

DU 27 SEPTEMBRE 2012 ET

DU CCE DU 28 SEPTEMBRE 2012

 

 

 

               

 

 

 

La cgt

 

ITM LOGISTIQUE

ALIMENTAIRE INTERNATIONAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La direction avait à nouveau, réuni le CCE jeudi 27 septembre pour continuer de présenter  le projet de licenciement découlant de son PTL (Plan de Transformation Logistique) avec les mesures d’accompagnement du projet du PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi).

 

Cette première réunion avait pour but de comprendre ce que la direction veut faire, ensuite les experts désignés par le  CCE vont rendre leur analyse et après le CCE négociera les mesures.

 

La direction a précisé que les salariés de Lectoure choisissant d’aller à Montbartier, n’auront pas le  droit aux indemnités de licenciement légal et supra légal.

Pour tester la nouvelle entreprise prestée, la direction envisage avant le transfert, une suspension de contrat. Mais pour tester, il faut de l’activité ! Pour cela la direction devra présenter son plan de réorganisation et de délestage de l’activité et des PDV ainsi que l’organisation de travail prévue sur ces nouveaux entrepôts comme Béziers, Castets, Grand Fougeray, Montbartier….

 

En plus du personnel ITM Lai, les membres du CCE se sont inquiétés des salariés travaillant sur les bases comme les agréeurs Scafruits, le personnel Scaplantes…qui ne sont pas salariés d’ITM Lai et qui  vont subir le même sort : leur direction s’en occupe mais ils ne pourront pas bénéficier des mêmes droits que le personnel base car ce sont des petites entités… Ne travaillons nous pas tous pour INTERMARCHE ?

 

La direction compte présenter en 2013 et en 2014, ces nouveaux projets de fermetures/transferts…d’entrepôts de la continuité de son  PTL sans nouvelle info/consultation sur les mesures d’accompagnements : cela est complètement illégal donc nous attendons qu’elle revoie sa copie avant d’agir. Le  CCE a décidé de se faire assister durant cette procédure par l’avocat qui vient de faire annuler le PSE de Conforama.

 

La CGT a insisté sur la revitalisation des sites et a demandé qu’un accord avec le CCE ou les CE soit négocié. En effet tous les salariés sont concernés, il faut que nous soyons acteurs, si la direction veut fermer des entrepôts, nous voulons qu’elle retrouve une activité avant la fermeture, avec la reprise de la totalité des salariés le souhaitant. Les membres CGT ont aussi demandé à avoir le résultat des études des impacts directs et indirects de ces transformations, en effet par exemple, si Lectoure ferme cela ne concerne pas que les 261 salariés d’ITM Lai, il y a les autres salariés du groupement, les tractionnaires, les gardiens …et tous les commerçants autour, cela doit être mesuré.

 

Pour la CGT, la solution c’est l’emploi,  aucun salarié ne doit être licencié

Sans avoir un nouvel emploi ou un projet concrétisé.

 

CENTRALISATION DES GAMMES

 

Sous la pression des élus du CCE, la direction a convenu de remettre ce point à l’ordre du jour. Elle a présenté un document plus finalisé avec les impacts établissement par établissements et par métier.

 

31 millions de colis vont être sortis des bases secs pour être préparés sur deux bases centrales prestées à Lisses et à Miramas. Pézenas va récupérer des PDV de Miramas, la pâtisserie industrielle préparée sur un entrepôt extérieur de Pierrelatte reviendra sur Loriol. Par contre le délestage temporaire sur Gaillon et Saint Hilaire est annulé car le projet est repoussé à janvier avec un déploiement jusqu’en mars.

 

A la grande majorité, les élus du CCE ont donné un avis défavorable à ce projet (voir affichage résolution) car les impacts varient entre 1,5 et 18 personnes par base. En totalité, 156 salariés CDD et intérimaires seront en moins sur les bases secs, en sachant que des postes où il n’y a pas de précaires sont impactés comme les réceptionnaires ou les caristes.

 

La CGT restera vigilante sur la gestion des effectifs car la direction n’a pas garanti de remplacer chaque départ de CDI par un autre CDI et sur l’intégration des emplois supprimés dans le Plan de Transformation Logistique !

 

INFORMATION SUR LE PREMIER PSE : Fonctions administratives

Au détour d’une question d’un élu, la direction a annoncé que la dernière phase de centralisation du projet de réorganisation des Appros gels était annulée. En bref, les appros gels ne seront pas centralisées dans un endroit unique et restent sur leur établissement. Enfin une bonne nouvelle, mais jusqu’à quand ?

Pour nos autres collègues licenciés, après 9 mois de congé de reclassement, seulement 14 % ont retrouvé un emploi CDI ou créé une entreprise ! A chaque CCE, la CGT dénonce l’embauche de contrat de professionnalisation sur les postes de nos collègues licenciés notamment dans les services RH.

 

BILAN SOCIAL 2011

Les élus CGT n’ont pu donné qu’un avis défavorable. En deux ans, l’entreprise compte 63 caristes, 83 personnel d’entretien, 40 chefs d’équipe 34 employés de magasinage,  21 cadres, 96 administratifs … en moins hors PSE, sans présentation de projets par la direction !

L’absentéisme maladie est en baisse mais les accidents de travail ont fortement progressé. Même, si la direction a mis une enveloppe de 100 000 € par établissement pour les conditions de travail après les nombreuses injonctions de la CARSAT, nous ne pouvons que dénoncer qu’à fin août 2012, seulement 42 % soient engagés sur les établissements et certains investissements pris dans cette enveloppe n’améliorent pas les conditions de travail comme par exemple, les racks dynamiques…

 

La CGT a demandé que l’entreprise prenne en compte l’humain et non que l’aspect productif et financier. Travaillons nous encore pour les Mousquetaires ou pour une entreprise du CAC 40 ?

 

PLAN DE FORMATION DE L’ENTREPRISE 2011-2012-2013

Les élus  CGT ont donné un avis défavorable au plan de formation réalisé en 2011 car comme les autres années, peu de formation ont été dispensés aux salariés. La CGT a rappelé que la formation ne doit pas uniquement être liée aux projets et à l’adaptation aux outils de l’entreprise.  Il doit prendre en compte les souhaits de développement personnel des salariés.

 

Pour le budget de formation 2013, nous avons demandé :

          qu’il ne soit pas limité au légal du fait de la restructuration de l’entreprise : les salariés doivent être  en situation d’employabilité sur tous les établissements et non seulement ceux concernés par le PTL comme la direction le préconise car tous les salariés sont concernés par le  PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi).

          Que les jeunes en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation aient un véritable suivi de leur maître de stage ou tuteur et  qu’ils ne soient surtout pas embauchés sur des postes de salariés licenciés .

          Qu’un suivi soit effectué sur les demandes de stages des salariés : le personnel doit savoir pourquoi tel ou tel stage leur est refusé.

           que le plan de formation  soit négocié entre la direction et les organisations syndicales.

          que les repas et les avances de repas soient pris en charge par l’employeur ….

 

En bref :

    La commission conditions de travail pourra aller à Pézenas pour le projet de prépa reco vocale.

 

    Attention, la direction ne prend en compte la rechute d’accident de travail ou maladie professionnelle qu’après la décision de prise en charge du médecin conseil. Cela est complètement illégal, nous avons demandé que la direction revoie la situation, et que tous les salariés reconnus soient régularisés de leur carence ou complément de salaire, intéressement, etc…. Nous avons demandé que la subrogation soit remise en place car de nombreux salariés se retrouvent dans la misère avec les seules indemnités journalières car ils oublient d’amener leur décompte au service RH pour avoir le complément de salaire.

 

 

Avec la CGT, bien informés, bien défendus…

Tous ensemble, la seule solution : se syndiquer !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans PSE ITM LAI
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT