Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 06:39

Reprise Gad-CECAB : les candidats se déclarent

 La reprise du groupe industriel Gad-Ceca est désormais sur la table du Comité industriel aux restructurations industrielles.

Plombée par une crise qui s'éternise, la filière porcine poursuit sa concentration et sa restructuration.

Combien d'entreprises de la viande déposeront-elles de dossiers de reprise du groupe industriel porcin Gad-CECAB (1), devant le comité interministériel aux restructurations industrielles ? Une seule certitude ce mercredi : Cooperl Arc Atlantique va se positionner.

 

 

« Nous avons beaucoup hésité avant d'y aller, explique Guy Dartois, président du groupe leader de la viande porcine en France (100 000 porcs abattus par semaine). Nous déposerons un dossier de reprise pour que la coopération, c'est-à-dire les producteurs, conservent les pouvoirs de décision. C'est une réflexion de fond qui engage l'avenir de notre région. » D'autres groupes industriels de la viande pourraient se positionner : Bigard-Socopa, qui n'a pas souhaité communiquer, ou encore SVA Jean Rozé (groupe Intermarché). Son président, Dominique Langlois, n'a pas caché son intérêt pour ce dossier, tout en précisant « ne pas avoir pris de position formelle à ce jour ». Et il n'est pas exclu que de grands groupes de l'Europe du nord puissent aussi s'intéresser à ce dossier.

 

Dans tous les cas, c'est au CIRI qu'il reviendra d'arbitrer. La restructuration industrielle du secteur de l'abattage-découpe paraît inévitable en France, pour dégager les moyens nécessaires à l'innovation dont l'offre de viande fraîche de porc a besoin, analyse en substance Michel Rieu, économiste à l'Institut de la filière porcine (IFIP). « Pour améliorer la compétitivité de la filière et renforcer la création de valeur, les entreprises doivent s'inscrire dans une logique de croissance », ajoute-t-il.

 

 

Franck JOURDAIN.
Ouest france - jeudi 08 septembre 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Unités de Production
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT