Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 20:05

  La cgt

ITM LAI

REUNION DU CCE

Du 5 et 6 juillet  2011

La Cgt vous informe

 

 

PROJET GEO LOCALISATION DES CHAUFFEURS

Les élus du CCE n’ont pas été en mesure  de rendre un avis sur le projet de géo localisation des chauffeurs  car la direction n’a pas répondu par écrit à toutes les questions du CCE. De plus, elle refuse de s’engager à ne pas utiliser l’outil de géo localisation pour sanctionner les chauffeurs. La Direction ne pourra pas se servir de la Géo localisation pour sanctionner un chauffeur, de faits se rapportant au code de la route sur la voie publique, seule les forces de l’ordre sont habilitées à le faire. Un premier document dont la direction dit que c’était un document de travail, a été communiqué au CCE avec 9 suppressions d’emplois, à ce jour elle dit que ces personnes seront occupées à d’autres taches mais elle n’écrit pas  lesquelles ! Il nous faut de vraies garanties écrites.

SUBVENTION DES CE

Les membres du CCE ont demandé (voir déclaration sur panneaux d’affichage) que la direction revoit le calcul de la subvention des CE car elle n’est pas conforme selon la jurisprudence et l’interprétation de plusieurs experts. En effet la direction devrait calculer la subvention sur l’ensemble du compte rémunération et elle ne le fait pas par exemple sur toutes les indemnités non soumises à cotisation (paniers, indemnités de licenciements…). L’expert du CCE valorise à environ 100000 € pour 2010, le manque à gagner pour l’ensemble des CE.  La direction doit donner réponse au prochain CCE.

PLAN DE SAUVEGARDE DE L’EMPLOI (PSE)

La direction a annoncé qu’elle allait appliquer le jugement dès sa réception. Elle va supprimer le critère « sur le comportement relationnel » des critères d’ordre, ce qui constitue une première avancée pour un PSE « plus juste »! Le juge a donné raison au  CCE et à la CGT qui disait depuis plusieurs années  qu’une négociation d’un accord GPEC est pour anticiper les évolutions prévisibles  de l’emploi, des compétences….mais que la GPEC n’a pas en revanche vocation à se substituer à la nécessité d’élaborer un PSE lorsqu’une entreprise prévoit une réorganisation avec suppressions de postes et d’emplois ce qu’ITM Li n’a pas fait pour les précédents projets.

La direction doit revoir le problème pour les personnes qui vont faire une mission de courte durée durant leur congé de reclassement afin qu’elles gardent la mutuelle en payant la cotisation patronale et salariale.

Malgré les interventions des Organisations Syndicales auprès de la direction nationale lors des dernières réunions de négociation ou du rendez vous informel avec le PCA, elle n’a pas proposé de meilleures indemnités de licenciements. Pour rappel,  les résultats d’exploitation du Groupe en 2010 sont de 486 Millions d’euros de Résultat d’Exploitation alors que le PSE a  un coût estimé à 6,7 Millions d’€ et les salariés avec 20 ans d’ancienneté vont partir avec en moyenne 20000 € !

 Et avec cela, la direction est surprise qu’on aille au tribunal et que le CCE fasse appel ! Nous ne devons pas être sur la même planète !

Pour rappel : l’action du CCE en justice n’a pas directement les moyens de faire augmenter les indemnités. Seules, des actions individuelles ou collectives des salariés licenciés pourront le faire aux prud’hommes.

 

BILAN DE L’ENTREPRISE POUR L’ANNEE 2010 ET NOTRE AVENIR !

Les membres CGT  ont demandé un changement radical de la  politique sociale de l’entreprise :

Ø      Nous demandons un meilleur partage des économies faites par l’entreprise : 18 millions d’économies sur 2010 et la direction en a donné moins de 10 % en complément d’intéressement !

 

Ø      Nous ne pouvons accepter de perdre tous les ans l’équivalent d’une base en CDI au profit de salariés en précarisation (+ 34 % d’intérimaires, + 122 CDD, -247 CDI) malgré une évolution de 1,2 % des volumes en 2010.

 

Ø      Nous n’acceptons pas que la direction licencie le personnel inapte, cassé par le travail sur les bases (85 personnes en 2010) et qu’elle paie des prestataires extérieurs (près de 1000 emplois) pour faire le ménage, le gardiennage ou la pelouse

 

Ø      Durant le Plan de Sauvegarde de l’Emploi, nous ne pouvons pas supporter :

o       que la direction embauche à l’extérieur des Responsables RH sur plusieurs établissements et que ces postes ne figurent pas sur Smoby et ne soient pas proposés aux personnels impactés…

o       que la direction transfère l’ERT de Boé (Lot et Garonne)  à Montbartier (Tarn et Garonne) et que les salariés impactés ne rentrent pas dans le PSE et ne bénéficient pas des mêmes modalités que celles impactées par le PSE.

 

Ø   Nous ne pouvons pas accepter un recul de la formation alors que l’entreprise est en pleine restructuration…

 

Devant ce constat de la dégradation des conditions de travail et de la politique sociale de l’entreprise, les membres CGT ont demandé  que la direction présente rapidement au CCE :

§     sa stratégie à long terme : nous voulons savoir si Intermarché veut donner les clefs de sa logistique à des prestataires comme il le fait à Montbartier ou s’il a décidé de garder sa logistique en interne, nous voulons connaître le nombre de pôles logistiques et où …..?

 

§      sa politique sociale pour les années à venir.

§     ses plans d’actions pour réduire l’absentéisme et la pénibilité. En effet, tout le monde s’y retrouverait si la direction investissait la moitié du coût de l’absentéisme dû aux conditions de travail dans  la diminution des quotas de préparation et dans des aménagements des conditions de travail (achat de filmeuses, de transcombis avec fourche élévatrices, tables élévatrices pour maintenir la hauteur de prise des colis….), comme l’expert du CCE l’a démontré.

§     la revalorisation immédiate de tous les salaires afin de rendre les emplois attractifs et de préserver l’emploi CDI par rapport aux précaires (CDD, intérim…)

 

La direction pense qu’elle va pouvoir présenter une nouvelle information d’ici la fin de l’année au CCE sur l’avenir des bases et surtout celle de l’établissement de Lectoure (Gers) dont nous pensons que l’activité sera transférée à Montbartier. La direction a rappelé qu’elle essayera de respecter l’engagement pris par la direction du groupe de prévenir les salariés à minima deux ans avant toute modification d’une base

Pour la CGT, la direction sait notre avenir mais ne veut rien dire !

 

Elle veut nous faire trimer jusqu’au dernier moment !

 

Tréville, le 7 juillet 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Actualités Bases ITM LAI
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT