Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLOG CGT INTERMARCHE

BLOG CGT INTERMARCHE

Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,


Base de Levet Déclaration CGT au CCE ITM LAI

Publié par CGT Groupe Intermaché sur 25 Mars 2010, 18:08pm

Catégories : #Actualités Bases ITM LAI

   La cgt

Déclaration du Syndicat CGT

 

Au CCE du 25 mars 2010


 
Logistiques ITM LAI

 

Pour la CGT, c’est une honte que le groupement Intermarché laisse un conflit pourrir comme cela vient de se passer à  la base de Levet, sans ouverture de réelles négociations sur les revendications des grévistes.

 

Les salariés de la base de Levet ont été en grève du 17 au 24 mars 2010 pour différentes revendications notamment les salaires, les  heures supplémentaires abusives, la perte de l’intéressement, des sanctions, un climat social qui ne cesse de se dégrader depuis plusieurs mois avec de nombreuses affaires devant la justice.

 

Les provocations des membres de la direction, la politique de rigueur salariale, ainsi que le manque de respect de cette direction vis-à-vis de toutes les instances représentatives élues ou envers les salariés ont conduits à la situation actuelle

Pire encore, un membre de la direction, durant le conflit, met le feu aux poudres et dit aux grévistes que « dans le contexte actuel, avec plus de 10% de chômeurs, il faut s’estimer heureux d’avoir du travail ».

 

Comme à chaque conflit, votre seule réponse est d’assigner les salariés au tribunal et de briser la grève en faisant faire la préparation sur des autres bases.

Vous vous permettez même de faire venir travailler les salariés sur ces bases sur leurs jours de repos, d’imposer des heures supplémentaires, de supprimer les congés payés en les payant …sans information et consultation des Comités d’Etablissement au préalable.

 

Messieurs de la direction nationale

Vos  méthodes employées deviennent intolérables. C’est inacceptable !

Il devient très difficile et périlleux d’exercer une activité syndicale au sein d’ITM LAI alors même que c’est un droit reconnu par le législateur depuis fort longtemps. A ce jour, le délégué syndical CGT de Levet est en mise en pied conservatoire en vue de son licenciement, le  délégué syndical CGT de Narbonne est toujours en procédure de licenciement.

Malheureusement ces cas ne sont pas isolés, les sanctions et demandes de licenciement envers les élus dans le cadre de leur activité syndicale se multiplient.

 

Le syndicat CGT demande  que la liberté syndicale soit entièrement respectée, comme régit par la loi.

Si vous souhaitez conserver un dialogue social de qualité dans votre entreprise, c’est un minimum.

 

F     Nous demandons que les directions arrêtent de se renvoyer le yoyo : qui est le décideur sur les établissements : la direction locale ? La direction nationale ?

Nous en avons assez d’avoir des marionnettes sur nos établissements qui nous dirigent !

 

F     Nous dénonçons la provocation, l’arrogance, le harcèlement permanent de certaines directions envers les salariés et envers les élus ou représentants syndicaux.

 

F     Nous demandons l’engagement de la direction nationale qu’il n’y aura aucune pression, aucune sanction sur le personnel ou sur les IRP ayant fait grève ou des débrayages depuis le début de l’année.

 

F     Nous demandons une réponse aux revendications légitimes des salariés de Levet et de tous les salariés de la logistique notamment salariale mais aussi la présentation aux IRP de la cartographie finale….

 

F     Nous vous rappelons que pour la CGT, les NAO ne sont pas terminées : le supplément d’intéressement n’est pas une revalorisation  des salaires, c’est une prime que l’on touche une fois dans l’année alors que le pouvoir d’achat reste le même. On est toujours loin du compte, les économies générées auraient du rapporter une prime exceptionnelle de 1100 € à chaque salarié.

Vous n’avez pas les moyens de nous augmenter de plus 1% les salaires pour les employés et 0,9 % pour l’encadrement mais vous avez les moyens de mettre en place des plans ORSEC qui vous coûte 700 000 €uros par jour.

 

Avec cela, comment allez vous demander à des salariés d’être plus performants, à des bases d’être certifiées alors que vous nous prenez pour des pions sans aucune reconnaissance.

 

Il va falloir que vous entendiez la grogne qui monte de la plupart des bases de France si vous ne voulez pas connaître un mouvement beaucoup plus radical.

De toute évidence, les salariés de la logistique ne sont pas satisfaits de leurs salaires, de leurs conditions de travail et ont d’énormes craintes pour leur avenir.

Il va bien falloir y répondre rapidement.

 

Tréville le 25 mars 2010

Copie de la déclaration par mail à ITM E

Copie à la DDTEFP d’Evry

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents