Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLOG CGT INTERMARCHE

BLOG CGT INTERMARCHE

Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,


Base de Narbonne, de nouvelles pistes

Publié par CGT Groupe Intermaché sur 12 Avril 2010, 17:45pm

Catégories : #Actualités Bases ITM LAI

 

L'Aude tente une discrète carte lézignanaise

Archives Audrey MARTY

 

Intermarché

 L'Aude tente une discrète carte lézignanaise

Le départ de la base Intermarché à Vendres n'est pas encore acquis. D'autres pistes, en commençant par celles de Lézignan, sont explorées. Voilà le dernier rebondissement en date dans l'un des dossiers socio-économiques les plus sensibles du moment.

Depuis l'annonce dans Midi Libre (notre édition du 2 février), du départ de la base régionale pour répondre entre autres à un besoin d'agrandissement et de mise aux normes, son implantation héraultaise avait pourtant été présentée comme l'un des rares éléments actés du dossier. Le 17 mars, lors de l'opération de débrayage des salariés, la délégation reçue par la direction était même ressortie de son entretien avec ce message. « Ils nous avaient même dit qu'ils n'étudieraient, désormais, aucune autre piste que celle de Vendres » rappelle Kristian Lannes, le secrétaire du CE.
La reprise de l'ensemble du personnel audois sur le futur centre héraultais était, elle aussi, confirmée. Le débat se recentrait donc sur les négociations à venir pour obtenir de substantielles compensations.

Mais le jeu restait, en vérité, légèrement plus ouvert qu'il ne pouvait le paraître. La ligne claire, affichée par le premier employeur privé de la ville n'avait pas entamé la détermination de plusieurs acteurs connexes du dossier. Depuis plusieurs semaines, le député-maire de Narbonne aurait mené un travail souterrain. Multipliant les démarches, en se déplaçant, notamment, deux fois, en toute discrétion, au siège d'Intermarché pour défendre un maintien de la base régionale, si ce n'est à Narbonne, du moins dans l'Aude.
Une seule certitude : si rien n'est acté, le nouveau statut de Lézignan, celui de challenger potentiel, se précise peu à peu. Avec quelles cartes ? Les élus interrogés se retranchent derrière un mutisme absolu, en jugeant aussi prématuré que dangereux, toute communication sur le sujet. D'après des sources proches du dossier, Lézignan présenterait plusieurs atouts. Une importante surface disponible à côté de l'autoroute. Mais surtout une facture particulièrement attrayante. Vendres avait pris l'avantage avec un prix au m 2 de moins de 20€, face aux 40 à 50€ enregistrés dans certains secteurs audois. Il serait désormais tombé à moins de 10€ (auto ur de 6 à 7€) à Lézignan ! Michel Maïque, le premier magistrat lézignanais, se refuse à tout commentaire : « J'ai un dossier qui restera "top secret". Je peux juste vous dire que les prix sont compétitifs. » Assez pour convaincre Intermarché, qui a signé une promesse d'achats à Vendres, de revenir sur sa décision ? Peut-être, si c'est une simple question de prix.

Moins évident, si Intermarché projette, comme l'envisage la CGT, de regrouper ses sites de Narbonne et Pézenas, dans l'Hérault. Dans cette partie de "poker menteur", les élus et syndicalistes ne sont pas les seuls à ne pas avoir dévoilé toutes leurs cartes.

Manuel CUDEL
Le midi libre.com - le 12/04/2010.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents