Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLOG CGT INTERMARCHE

BLOG CGT INTERMARCHE

Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,


Capitaine Houat : la production est lancée depuis hier 6 h !

Publié par CGT Groupe Intermaché sur 16 Juillet 2010, 15:07pm

Catégories : #Unités de Production

 Philippe Gall, directeur de site, n'est pas peu fier de son nouveau bébé. PHOTOS GUY DROLLET
Philippe Gall, directeur de site, n'est pas peu fier de son nouveau bébé. PHOTOS GUY DROLLET
LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ 

Depuis hier matin 6 h, les lignes de filetage de l'usine flambant neuve de Capitaine Houat à Capécure (ex-site Comilog, derrière la Capitainerie) tournent ! C'est de là que partiront désormais les filets de saumon et autres poissons blancs transformés à destination des étals des poissonneries des enseignes Intermarché, Capitaine Houat étant une filiale du groupement des Mousquetaires, une référence en poissons frais.

 

 

 

Des grandes vitres par lesquelles pénètre la lumière du jour pour donner de la clarté à l'atelier de mareyage, les fileteurs peuvent voir en fond le dôme de la Basilique Notre Dame, la vieille ville, le port... « C'est très appréciable de travailler avec cette vue sur l'extérieur, c'est moins monotone qu'un atelier fermé », reconnaît Dimitry, fileteur de 20 ans du Portel. C'était une volonté de Philippe Gall, directeur de site, de faire une usine qui prenne en compte « le confort de travail des salariés » et améliorer ainsi la productivité. Pour atténuer la pénibilité, lutter contre les troubles musculo-squelettiques (TMS) dus au stress et aux mouvements répétitifs des fileyeurs, « on met aussi en place des rotations sur les postes au filetage mais aussi au conditionnement », poursuit le directeur. Pour améliorer la santé au travail, l'entreprise travaille aussi avec Viviers Marins, Corue et d'autres à la mise au point d'un logiciel pour lutter contre ces TMS.

Philippe Gall a voulu faire de son usine un modèle d'éthique. Impossible donc de l'imaginer sans une démarche de développement durable : « Pour faire fondre la glace, plutôt que de gaspiller de l'énergie pour chauffer l'eau des résistances, on récupère la chaleur des groupes froids, poursuit-il. Les lumières sont basse tension, on a un espace de valorisation des déchets... » Les normes sanitaires sont aussi draconiennes : sas lave-bottes, douches dans les vestiaires... La nouvelle unité Capitaine Houat transformera de la pêche importée, majoritairement du saumon d'élevage (50 % du son activité) et du poisson sauvage acheté en criée ou importé également. Elle a aussi une activité de négoce en achetant des produits tout fait (langoustines, bars...). Fin juillet, 170 personnes travailleront sur le site. À terme, c'est 23 000 t de produits de la mer (en incluant ceux de la Scamer, filiale commerciale d'Intermarché, laquelle intègre aussi la nouvelle usine) qui seront expédiées de Capitaine Houat Boulogne.

 

La voix du nord - le 16/07/2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents