Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLOG CGT INTERMARCHE

BLOG CGT INTERMARCHE

Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,


CCE ITM LAI INTERMARCHE du 28 - 29 juin 2012- Info CGT

Publié par CGT Groupe Intermaché sur 3 Juillet 2012, 10:55am

Catégories : #Actualités Bases ITM LAI

 

ITM LAI

Réunion du CCE

Du 28 - 29 juin 2012

La CGT vous informe !

 

 Tréville, le 2 juillet 2012

         

PROJET DE DEPLOIEMENT DE LA RECONNAISSANCE VOCALE SUR LES BASES SEC

La direction voulait présenter le projet de préparation par reconnaissance vocale qu’elle prévoit de déployer sur toutes les bases ‘’sec’’. A l’unanimité, les membres du CCE ont considéré que ce projet s’inscrivait dans le projet d’ensemble d’ITM LAI dit Plan de Transformation Logistique (PTL) pour lequel le CCE n’a pas été consulté et ont demandé à la direction avec l’aval de l’inspectrice du travail d’Evry de surseoir à la présentation de ce projet jusqu’à l’information et la consultation du CCE sur :

          La Stratégie globale précise et suffisante (Le pour quoi ? Pour quel objectif cible ?)

          Le Projet de PTL et de changement des process technologiques (Le comment ?)

          Le Business plan (combien ça coûte, combien ça rapporte ?)

          Les Conséquences précises et suffisantes sur les impacts sociaux

La direction a donc annoncé la tenue de 2 réunions extraordinaires du CCE en juillet et août pour mener à bien cette consultation obligatoire.

 

 

DELESTAGES EN PREVISIONS 

Les élus CGT sont inquiets car les prévisions de volumes sur les bases frais avec le délestage de PDV et l’arrivée des PDV Altis ne correspondent pas à la réalité sur certaines bases (+1 million de colis en 4 mois sur Miribel, 30 à 40 % de volumes en moins des PDV Altis sur Narbonne).

De plus, 2000 à 2500  références des bases ‘’sec’’ vont être délestées sur les bases prestées de Vert Saint Denis et Miramas en novembre.

A l’insistance des élus, la direction a accepté d’informer consulter lors d’une réunion exceptionnelle mi juillet sur ce délestage. Nous voulons connaître les motivations, les volumes, l’impact sur l’emploi par métier et sur l’intéressement, et le coût réel de l’Interbase…

En 2011, le personnel a déjà ramé sur les bases et l’intéressement perçu a été  inférieur en moyenne à celui de 2010. De combien sera celui de 2012, si des volumes budgétés partent en cours d’année sans réajustement du prévisionnel ? Et surtout quels impacts sur l’emploi ?

 

ANALYSE DES COMPTES, DU BILAN SOCIAL 2011 ET DES REMUNERATIONS 2010

L’expert du CCE a démontré que 2011 a été une bonne année : les volumes 2011 ont augmenté de 2.3 %,  c’est une croissance inédite depuis 5 ans.

2012 sera encore meilleur, à fin mai, les volumes sont en augmentation de 5 %.

En 2011, malgré la dégradation des conditions de travail avec l’augmentation des références, la productivité s’est améliorée ainsi que la qualité de service rendue aux PDV. Le coût colis n’a augmenté que de  2.6 % alors que  la hausse des produits alimentaires a été de 3.5 % !

 

Conditions de travail : L’expert a démontré que l’absentéisme coûte très cher à l’entreprise et que plus du quart de cet absentéisme (AT, Maladie Professionnelle, accident de trajet) est lié aux mauvaises conditions de travail.

L’accord de prévention de la pénibilité, non signé par la CGT car nos demandes n’ont pas été prises en compte, est un accord selon l’expert, certes mieux disant que l’accord de notre Convention. Mais les mesures de fin de carrière sont inférieures à l’accord de branche, par exemple des métiers comme les employés de magasinage, les chargeurs et les réceptionnaires des bases secs ne pourront pas bénéficier de ces mesures. La CGT attend la poursuite de la  négociation sur les risques psycho sociaux débutée il y a deux ans. L'expert du CCE estime que cet aspect manque dans l’accord pénibilité car les annonces faites le 7 juin dernier vont amplifier les risques de stress….

La direction n’a démontré aucune réelle volonté de mettre en place un plan d’action sur les hauteurs de palettes et reporte la discussion à la commission de travail de septembre.

La CGT a dénoncé le grand coup de communication sans suite, sur l’enveloppe de 100000 € pour améliorer les conditions de travail et a demandé sa mise en place rapide avec l’implication des CHSCT.

 

En 2 ans, l’effectif CDI chez Intermarché a baissé de  4 %  au profit de la précarité (+2.40 %) soit moins 63 caristes, moins 83 personnel d’entretien, moins 40 chefs d’équipe, moins 34 employés de magasinage,  moins 21 cadres, moins 96 administratifs hors PSE… sans présentation de projet par la direction !  Il  y a eu aussi 172 licenciements pour inaptitudes, 392  licenciements pour faute lourde et grave, 74 ruptures conventionnelles, 551 démissions…Et avec tout ça, la direction nationale veut rencontrer, le 9 juillet, les responsables syndicaux et le secrétaire du CCE pour tendre vers un dialogue social constructif, respectueux et loyal ! Il va falloir que la direction respecte en premier les salariés d’ITM LAI et leurs élus.

 

ANALYSE DES REMUNERATIONS

Avec une décision de justice, l’expert du CCE a enfin pu faire une analyse des rémunérations des employés pour l’année 2010. Elle démontre d’importantes disparités entre les bases ; la mise en place de la grille a crée un décalage entre les anciens et les nouveaux. Il est à noter que des chauffeurs à Saint Hilaire ont un montant de pause inférieur au légal, que  64 personnes ont un niveau inférieur au niveau de la grille par rapport à leur emploi repère….

La direction devra communiquer sur les régularisations et communiquer les documents pour les cadres. L’expert relève que les salariés perçoivent moins de 6 % de salaire variable (primes) ce qui parait faible par rapport à la profession.

Il démontre que plus le préparateur est âgé, moins il touche en prime variable et se demande comment seront traités les écarts constatés sur les rémunérations fixes et variables avec le transfert des bases ?

 

L’expert a indiqué que les Mousquetaires avaient largement les moyens d’accompagner socialement tous les salariés lors de son projet de restructuration : en effet le profit brut a été de 19 000€ par salarié en 2010 !

 

En conclusion, les salaires de base et les primes variables de la logistique Intermarché sont bien bas par rapport à la concurrence. La CGT a rappelé qu’elle était contre les primes à la carotte  mais pour un salaire de base décent soit 1700 € à l’embauche et contre l’intéressement mais pour un 14ème mois.

 

POINT SUR LE SUIVI DU PSE 

La CGT a dénoncé le faible taux de reclassement et le peu d’offres valables d’emploi faites aux salariés alors que le cabinet de reclassement doit en proposer 4. Pour info, comme tous salariés licenciés (sauf faute lourde) et bénéficiant des allocations chômages, les licenciés ont droit au maintien de la mutuelle « frais de santé » après la période de l’ANI (maintien des garanties prévoyances et frais de santé avec un maximum de 9 mois) à un tarif calculé selon les revenus qui varie de 66,33 € à 124,68 €  par famille avec les mêmes garanties à condition de le demander dans les 6 mois après leur fin de contrat ou fin de congé de reclassement.

 

SOCIAL : Les membres du CCE ont demandé la réintégration immédiate de l’assistante de direction du DRH d’ITM Lai de Tréville.

 

Les membres CGT, FO, CFTC, CFE-CGC du CCE ont demandé à la direction d’annuler la décision de licenciement et de  réintégrer sans attendre  le délégué syndical CGT de la base de Levet Fathi BOUSSALMI qui vient d’être à nouveau licencié après sa réintégration en janvier 2012.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents