Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLOG CGT INTERMARCHE

BLOG CGT INTERMARCHE

Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,


Comité d’Etablissement Base de Loriol, avril 2010

Publié par CGT Groupe Intermaché sur 30 Avril 2010, 17:12pm

Catégories : #Actualités Bases ITM LAI

Le p’tit mot du secrétaire

Réunion du 19 avril 2010

 

 

DELESTAGE

 

Nul sur base ne peut ignorer que les fameux volumes du sud Isère attendus depuis des mois sont… déjà repartis. Et oui, les mois se suivent et ne se ressemblent pas. Loriol demeure donc avec 17 millions de colis la plus petite base avec comme conséquence l’impossibilité de revenir dans le coût colis moyen des autres bases, l’une des conditions pour sa viabilité  future. Autre conséquence : les résultats de l’éventuel futur intéressement rendus inatteignables par ce décalage.

Nous ne pouvons que nous poser la question des raisons qui font refuser les PDV de revenir sur Loriol, la base de Reyrieux n’étant pas plus performante que la notre. Peut-être les adhérents savent-ils que Loriol va disparaître de la cartographie future et préfèrent-ils anticiper en restant sur la base retenue?

Un autre souci pour Loriol : conserver ses CDD. Plus de la moitié des nouveaux CDD ne restent pas. 29 embauches + 8 étudiants depuis fin mars et de grosses difficultés à passer les répartes la semaine dernière… après l’arrêt du sud Isère. De quoi être inquiets pour la saison à venir où les heures sups des CDI risquent de nouveau d’être la solution retenue pour livrer les PDV. La question que ne semble toujours pas se poser la direction est l’adéquation entre le travail demandé par rapport au salaire proposé : 1 000 € pour se casser le dos ! Il faut la chercher la motivation…

 

CCE, NEGOS NATIONALES

 

            La négo intéressement nationale est maintenant terminée. Les organisations syndicales sont appelées à signer ce jeudi. Le CCE a rendu un avis favorable mais avec seulement 8 élus sur 20, les autres s’étant abstenus ou votant défavorablement. En cause les objectifs basés sur les budgets 2010 jugés ultra ambitieux et non clairement expliqués. Faut-il accepter par une signature sur un accord d’intéressement la suppression de plus de 350 emplois tel que le prévoit le budget ?

            Il a néanmoins été acquis que pour Loriol qui n’a pas les volumes budgétés de nouveaux objectifs seraient fixés pour 2010 amis la direction locale ne sait pas encore dans quelles conditions.

            Plusieurs négos vont démarrer : le « stress » cette semaine, le temps de travail, les chauffeurs avant l’été, la GPEC et le plan d’épargne entreprise à l’automne.

 

SCHEMA DIRECTEUR 2010-2012

 

            Le DG est venu présenter en CCE les grandes lignes du futur SD et il n’est pas réjouissant : l’objectif est toujours de transformer les bases en usines à colis avec donc centralisation d’un maximum de tâches administratives (appros, paie, compta, etc.…). Et  toujours sans plan d’accompagnement pour les salariés concernés par la suppression de leur poste sur la base.

 

CARTO

 

            Si la direction nationale nous a présenté le schéma directeur, par contre nous n’avons toujours aucune info sur la future cartographie hormis ce qui est d’ores et déjà connu. Quel avenir pour les loriolais ? Mystère. Demeurer dans le giron intermarché parait exclu. Reste donc l’option de travailler pour un tiers avec les conséquences qu’on imagine facilement sur les conditions d’emplois, de travail, de rémunérations, etc…

 

CERTIFICATION DE SERVICE

 

            Et bien évidemment pour pouvoir être presté demain, il nous faut obtenir cette fameuse certification, le DG ayant clairement dit que ceci était obligatoire.

            A ce jour, pour Loriol, un seul critère ne serait pas atteint : le taux de BNC. En cause, d’après la direction, un seul PDV qui, malgré les contrôles MSI, trouve toujours des écarts.

 

ZUR DE NUIT

 

            Comme l’été dernier, une équipe de volontaires (2 caristes, 2 tireurs à quai)) travaillera de nuit en juillet et août. Le CE a exigé que ces postes soient strictement réservés à des CDI et notamment des préparateurs anciens qui pourront ainsi souffler quelques semaines.

 

PREP DU SAMEDI APRES MIDI

 

            Comme chaque année le CE a été consulté sur l’obligation faite aux salariés de l’équipe d’après midi de travailler les samedis après midi. Même si cette année la période s’est considérablement raccourcie (uniquement juillet-août), le CE a rendu un avis défavorable et demandé certains aménagements comme un minimum garanti de 1 samedi sur 2 de repos ou la récupération de l’heure de moins du samedi par ¼ d’heure par jour plutôt qu’une heure en fonction du travail un jour de la semaine.

 

NETTOYAGE DE NUIT

 

            Le CE a rendu son avis. Défavorable. Mais la direction applique malgré tout son plan et Dédé, notre nettoyeur d’entrepôt de nuit repassera de jour dès son retour de maladie. Nul doute que ce seront de nouveau des dégradations au niveau de nos conditions de travail puisque nous n’aurons plus de laveuse en cas de problème dans la journée.

 

BUDGET CCE

 

            Le CCE n’ayant pas de budget de fonctionnement (comme les CE), il a été décidé en CCE de consulter tous les CE (comme il y a trois ans) afin de reverser une partie du budget des CE au CCE. Les élus loriolais ont à l’unanimité répondu favorablement à cette demande, conscients que le CCE a besoin d’une assistance, la direction nationale ayant, elle, son assistante juridique en réunion plénière. Cette reversion n’excédera pas 1/13ème du budget de fonctionnement (800 € en 2009) et n’enlève rien aux salariés (budget séparé).

 

ARBRE DE NOEL

 

            REVOLUTION : Cette année l’arbre de Noël aura lieu pour la première fois un dimanche après midi. Et pour la première fois, nous ne serons pas seuls. Nous avons rencontré la secrétaire du CE du magasin intermarché de Loriol et elle est d’accord pour que nous mutualisions cette fête. L’avantage pour nous : le maintien d’un spectacle de qualité et une grosse économie qui sera reversée dans une autre activité sociale. L’inconvénient : le dimanche et le « mélange » avec des collègues. Mais ne sommes-nous pas dans la même barque ? Ceci sera une expérience que nous espérons concluante afin de la poursuivre les années suivantes.

Pour ce qui concerne le colis, il ne sera de toute évidence pas possible de compenser le colis supprimé de la direction. Tout au plus, la direction pourra nous faire parvenir les conditions tarifaires pour l’achat de certains produits mais nous ne pourrons pas dépasser une bouteille (pastis ou champagne)… sauf à supprimer notre propre colis.

Prochaine réunion : le lundi 31 mai 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents