Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLOG CGT INTERMARCHE

BLOG CGT INTERMARCHE

Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,


Narbonne : Intermarché migre à Béziers

Publié par CGT Groupe Intermaché sur 4 Mars 2013, 23:21pm

Catégories : #Actualités Bases ITM LAI

 

ansfert de la base à Béziers.
ansfert de la base à Béziers. (ARCHIVES A.M.)

La base régionale sera transférée à Béziers. Un plan social négocié avec la direction prévoit des mesures pour les salariés.

Vingt-cinq ans après sa création, la base régionale d’approvisionnement en produits frais Intermarché, zone de la Coupe, sera transférée à Béziers. Où ? Sur la zone de la Méridienne, à proximité de l’A 9 et de l’A 75. Les travaux ont commencé pour construire, sur un terrain de 30 hectares, un vaste bâtiment de 700 m sur 200 m qui englobera aussi la base de produits secs de Pézenas.

Des structures presque saturées

Cette “super” base logistique “frais et produits secs” sera l’une des premières au niveau national dans le cadre d’un “plan de transformation logistique” qui, à terme, concernera les 36 bases de l’enseigne. Sur le même principe : réduire leur nombre, les agrandir, les moderniser et rationaliser les coûts, notamment le poste carburant.

D’autant que les structures existantes sont proches de la saturation avec des volumes qui augmentent régulièrement de 5 à 6 % par an, du fait d’une gamme de produits qui s’élargit de manière exponentielle et d’un chiffre d’affaires du groupe Intermarché qui croît aussi.

Un parcours de 74 km aller-retour pour les salariés

Si, sur d’autres sites en France, la nouvelle base n’est distante que de quelques kilomètres de l’ancienne, le transfert de la base de Narbonne à Béziers se traduit, pour les salariés - 208 CDI et 50 CDD - par un parcours de 74 km aller-retour. Un surcoût important, du fait de la flambée des carburants, alors que les salaires sont globalement faibles.

Ayant fait, bon gré, mal gré, le deuil du maintien de la base à Narbonne (extension sur place empêchée par les nuisances sonores dans une zone devenue résidentielle, terrains dans le Narbonnais dont l’emplacement est jugé non stratégique par Intermarché), les salariés ont demandé des compensations financières.

Que l’impact social soit le plus faible possible

C’est là que sont intervenus Kristian Lannes et Marc Ponsol, respectivement secrétaire du comité d’entreprise et délégué syndical CGT. Après de longues et âpres négociations avec la direction nationale du groupe, dont le siège est à Évry, en région parisienne, les syndicalistes sont en mesure de communiquer aux salariés les détails du plan social.

Le premier explique : "C’est un transfert d’entreprise. Avec, et c’est très important, la reconnaissance de la part d’Intermarché que Béziers est un bassin d’emplois différent. D’où l’obligation d’un plan social avec des mesures pour tous les salariés, aussi bien ceux qui décident de suivre l’entreprise que ceux qui choisissent le licenciement économique . Notre objectif est que l’impact social soit le plus faible possible".

Midi libre - le 25/02/2013

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

claude 30/07/2014 07:29

bonjour .je suit a la recherche d un emploi de cariste ...a qui faut envoiler le cv ...???,

Houriez 25/02/2014 17:14

Bonjour,

Cela veut dire qu'il va avoir beaucoup de recrutement ?
Et quand vont t'il débuter ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents