Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLOG CGT INTERMARCHE

BLOG CGT INTERMARCHE

Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,


REUNION EXTRAORDINAIRE DU CCE du 2 décembre 2011

Publié par CGT Groupe Intermaché sur 5 Décembre 2011, 18:13pm

Catégories : #Actualités Bases ITM LAI

La cgt

 

ITM LAI

REUNION EXTRAORDINAIRE DU CCE du 2 décembre 2011

La Cgt vous informe

 

LE NOUVEAU DIRECTEUR ET SES AXES

 

Vendredi, après la réunion la veille avec les directeurs de la logistique, M Le Mignon nouveau directeur de la logistique alimentaire en remplacement de M Akpinar s’est présenté aux membres du CCE. Il a 53 ans, 33 ans de métier dans la logistique et le commerce (Métro, Promodès et Carrefour), depuis un an, il est dans le groupement et s’occupait jusqu’à mi novembre de la logistique des Pays (Portugal, Belgique, Pologne…) où il a fait annuler le projet de base automatisée au Portugal. Ce qui l’a intéressé chez Intermarché c’est la logistique intégrée, mais il souhaite maintenir une part de 10 à 15 % (nous sommes à environ 8 % à ce jour) aux prestataires afin d’avoir un miroir permettant de vérifier si on est bon (productivité, qualité…) ! Très dynamique, il demandera beaucoup de travail de qualité et de rigueur à ses collaborateurs, les ordres viendront d’en haut et tout le monde devra appliquer : ADN (Application des Décisions Nationales) !

Pour l’amélioration des conditions de travail  dans le but de maintenir, voire améliorer la productivité, il ne cache pas vouloir mettre en place de nouveaux process technologiques et déployer  les combis pliables, les filmeuses, la lecture optique, la prépa vocale voire des extensions de bases… Son projet d’entreprise, il le représente sous forme de pyramide car c’est le symbole de la pérennité, de la force, de la culture, des valeurs fondamentales…

La cartographie : l’étude de la cartographie est morte mais elle n’a pas disparu ! Ce qui était prévu il y a 5 ans, n’est plus possible à ce jour avec l’augmentation des références, la difficulté de trouver des terrains, le développement des New Netto… On ne parlera plus de cartographie mais d’un  nouveau plan de transformation logistique en cours de réflexion, mais M Le Mignon ne dit pas quand il le présentera en information consultation au CCE.  Par contre, il communique quelques données qu’il veut s’assurer : les bases ont 25 ans de moyenne d’âge (et certaine 40) et ne sont pas aux normes HQE. Sont-elles positionnées au meilleur barycentre afin de diminuer l’impact de l’évolution des coûts de transport ? Le bassin d’emplois permet-il d’agrandir certaines bases ?  Quelle est l’ancienneté des salariés… ?  Quelle évolution pour les préparateurs anciens ?...Il est pour une mixité des bases (sec, frais, gel…).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a demandé à ITM Immo (filiale du groupement chargée de l’immobilier) de lui faire un point exhaustif et une étude de tous les terrains disponibles autour des bases afin de connaître les agrandissements possibles ou pas. Il ne garantit pas le maintien de nos emplois sur nos établissements  ce que nous demandions dans notre tract du 27 novembre, ni le maintien de toutes les bases.

Pour lui, les salaires sont dans la norme de la concurrence !

Donc si vous voulez une augmentation de salaire, vous savez ce qu’il faudra faire !

Seul bémol : M Le Mignon n'a pas du intégrer qu'il va devoir maintenant affronter les adhérents....et aussi les salariés de la logistique s’il ne répond pas à nos revendications salariales et de maintien de l’emploi.

En conclusion : l’ancienne cartographie est morte, la nouvelle arrive !

PROJET D’ACCORD RELATIF A L’HARMONISATION DU REGIME OBLIGATOIRE DE PREVOYANCE

Toutes les organisations syndicales ont annoncé qu’elles signeraient l’accord. Mais en CCE, la majorité des membres s’est abstenue, notamment les élus CGT car contrairement à la jurisprudence et à nos principes, la direction a maintenu des différences entre  cadres et non cadres (rente de conjoint dans l’accord et un capital décès accidentel en plus (hors accord). Elle devra en assumer seule la responsabilité si un salarié conteste cette différence un jour devant les prud’hommes. De plus elle refuse que la commission de suivi de l’accord soit une vraie commission paritaire décisionnaire sur les modifications de cotisations. Vous trouverez au verso de ce tract les plus et les moins de cet accord et sur les panneaux d’affichage, la déclaration des membres CGT  au CCE.

Tréville, le 5 décembre 2011

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents