Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLOG CGT INTERMARCHE

BLOG CGT INTERMARCHE

Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,


SVA expérimente la méthode de recrutement par simulation

Publié par CGT Groupe Intermaché sur 9 Août 2010, 20:47pm

Catégories : #Unités de Production

Lors du recrutement par simulation, les candidats reproduisent les gestes utiles pour occuper un poste. Ici, avec un feutre, ils simulent le maniement d'un couteau de boucher.
Lors du recrutement par simulation, les candidats reproduisent les gestes utiles pour occuper un poste. Ici, avec un feutre, ils simulent le maniement d'un couteau de boucher.  
mardi 20 juillet 2010

La simulation, une autre méthode de recrutement

La société vitréenne d'abattage expérimente, en partenariat avec Pôle emploi, la méthode de recrutement par simulation, afin d'embaucher autrement, sans CV ni discrimination.
Ils étaient plus de 70, venus de Rennes et de Vitré, à se presser dans le réfectoire de la Société Vitréenne d'Abattage (SVA) Jean Rozé, jeudi dernier en début de matinée. Tous ou presque, ne souhaitaient qu'une chose : non pas devenir la nouvelle star mais plus prosaïquement décrocher un CDD de 6 mois convertible en CDI, à la SVA.

Seuls onze postes sont disponibles : 8 en abattage et 3 en laverie de bacs. Ici, point besoin de CV ou autres lettres manuscrites, « seules comptent les aptitudes et la motivation, il n'y a pas de discrimination, affirme Béatrice Callens de la plateforme de vocation du Pôle emploi d'Ille-et-Vilaine, c'est le principe de la méthode de recrutement par simulation (MRS) ».

Pour départager les candidats, le programme se compose d'une visite de l'abattoir de la SVA et du local où sont lavés les bacs à viande, et d'exercices destinés à évaluer les habiletés des postulants. « La visite permet aux gens de prendre connaissance du poste, des horaires, des salaires. Nous ne leurrons pas les candidats », explique Béatrice Callens.

Tenir la cadence

À l'issue de la visite, Jessy, 19 ans, de Rennes s'y voit déjà : « Le lavage de bac est répétitif mais à l'abattage, il faut assurer pour tenir la cadence et ne pas ralentir la chaîne. J'aimerais commencer par le lavage de bac puis passer après à l'abattage, d'autant que j'ai déjà travaillé dans l'agroalimentaire. »

Loïc, 25 ans, à la recherche d'un emploi depuis deux ans, est avant tout en quête d'un salaire : « J'ai deux enfants à charge et avec le RSA, ce n'est pas suffisant. » Agent de collecte à l'origine, Loïc trouve « ce travail intéressant malgré le bruit ».

Après la visite, arrivent les exercices d'habileté au travers desquels les candidats doivent prouver qu'ils possèdent les capacités pour occuper le poste désiré.

Pour Frédéric, 28 ans, BEP boucherie-charcuterie en poche, les tests « se sont plutôt bien passés ». Il estime que « l'absence de CV est une bonne chose », car il y a quelques années, il a été refusé à une embauche en raison de ses qualifications : « ils m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas me payer à hauteur de mes diplômes. »

Entretien de motivation

Lors des exercices, si les candidats atteignent la note seuil, ils sont alors reçus par un jury composé d'une responsable recrutement de la SVA et des responsables abattage et laverie des bacs, pour un entretien de motivation. Étant donné le nombre de personnes intéressées, les derniers entretiens devraient avoir lieu demain.

Pour la SVA, qui expérimente pour la première fois la MRS, celle-ci « permet d'avoir des candidats en masse et de recruter des gens motivés, selon Guylaine Deneux, responsable recrutement de l'entreprise. L'agroalimentaire souffre d'une mauvaise image et nous avons donc du mal à recruter alors que le secteur ne connaît pas la crise ! »

Mme Deneux assure enfin que les possibilités d'évolution et de mutation sont nombreuses à la SVA. Voilà qui devrait conforter les candidats ayant répondu à l'appel de la MRS.
Ouest france - le 20/07/2010
Guillaume Novello
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents