Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Intermarché BLOG CGT Google+
  •  Intermarché BLOG CGT  Google+
  • : Information CGT du Groupe INTERMARCHE : Comité de Groupe, CCE ITM-LAI,CCE ITM-LEMI, Bases Logistiques, Pôle industriel, STIME,
  • Contact

Adhérer à la CGT en ligne, en cliquant sur le dessin

 

 

                                          

Recherche

Des images et du son !

INFORAMA CGT

11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 16:31

 "Seul Sarkozy peut peser sur Bruxelles »

À son tour, Olivier Le Nézet, président du comité local des pêches fustige les orientations européennes sur la pêche en eau profonde, qui menacent l'activité lorientaise.

Après les élus du pays de Lorient, et de la région, c'est au tour d'Olivier Le Nézet, président du comité local des pêches de monter au créneau. « Nous contestons et rejetons en bloc les conclusions de Maria Damanaki, commissaire européenne à la pêche, sur la capture d'espèces de grand fond. Si elles ne sont pas modifiées, c'est la mort de la pêche et de la filière halieutique à Lorient qui pèse 3 000 emplois. » Olivier Le Nézet assure qu'il ne dramatise pas à l'extrême. « Au point où en sont les choses, au vu des extraits du rapport qui nous sont parvenus, nous ne pouvons qu'être pessimistes. » Il énumère les raisons de ses inquiétudes : « La commission parle de pêche non durable et elle nous semble sous l'influence d'associations environnementales extrémistes, d'autant qu'elle n'étaie pas ses conclusions par des rapports scientifiques de gestion des stocks. »

 

Menaces sur le chalut

 

Rapports qui iraient à l'encontre des affirmations de la commissaire européenne. « Ils nous confirment en effet que les stocks sont bien gérés. Ce sont les pêcheurs eux-mêmes qui par exemple, ont renoncé à capturer l'empereur, pour éviter de mettre en péril sa reproduction. En revanche, sur la lingue bleue, le sabre, personne ne peut prouver que les espèces sont en péril. » Olivier Le Nézet ne comprend pas qu'un commissaire européen écoute plus des organisations telles que Greenpeace, que les experts scientifiques. « Maria Damanaki préconise aussi l'interdiction du chalutage en eaux profondes. Le chalut est la technique utilisée par 75 % des professionnels français. »

 

Les parlementaires se mobilisent

 

Le 13 juillet, la commissaire présentera son rapport officiellement. Le sujet sera discuté également le 23 septembre lors de la réunion des Nations Unies à New York, dans le cadre l'exploitation des ressources naturelles. « Nous avons interpellé le ministre de la Pêche, Bruno Le Maire, ainsi que le député européen, Michel Barnier, qui fait partie de la commission pêche. Les parlementaires se mobilisent. Mais je pense que seul, le président de la République peut peser sur les décisions que prendra Bruxelles, d'ici 2 013, dans le cadre de la politique commune de la pêche. Nicolas Sarkozy peut se rapprocher des pays membres également concernés. L'Espagne, par exemple qui risque de voir aussi son activité pêche menacée. » Mais, regrette Olivier Le Nézet « pour l'instant, c'est silence radio à l'Élysée. André Le Berre, président régional du comité local des pêches n'a même pas pu approcher le président de la République, lors de sa venue, jeudi, à Crozon. Nous sommes inquiets. »

 

Ouest france - le 9 juillet 2011- Françoise ROSSI

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Groupe Intermaché - dans Unités de Production
commenter cet article

commentaires

Histoire de la CGT